loader image

Actualités

Jurisprudence sur le droit aux congés payés pour le salarié pendant une période d’arrêt maladie

La Charte des Droits fondamentaux de l’Union Européenne ( CDFUE) qui a la même valeur que les Traités ( TUE, art.6) rappelle que tout travailleur a droit à une limitation de la durée maximale de travail et à des périodes de repos journalier et hebdomadaire ainsi qu’à une période annuelle de congés payés. Les Directives n°93/104/CE du 23 novembre 1993 et n°2003/88/CE du 4 novembre 2003...

lire plus

SUR LA SEPARATION DES PARENTS ET LES DROITS A L’EGARD DES ENFANTS COMMUNS

SUR LA SEPARATION DES PARENTS ET LES DROITS A L’EGARD DES ENFANTS COMMUNS J’ai régulièrement des conflits devant le juge aux affaires familiales en cas de séparation des parents pour réglementer les droits envers les enfants. Si les parents sont mariés, le sort des enfants est réglé lors de la procédure de divorce. Cependant, tel n’est pas le cas pour les parents, en union libre, pacsés, en...

lire plus

Licenciement pour faute grave retenue sur rémunération variable : sanction pécuniaire illicite

La Chambre Social de la Cour de Cassation a jugé que le salarié chef du comité des risques dans un cabinet d’expert comptable avait été licencié pour faute grave en janvier 2017. Compte tenu de cette faute grave, l’employeur avait décidé que le salarié ne pouvait prétendre au solde de la rémunération variable. Il avait perçu une quote part de celle-ci en novembre 2016. La Cour d’appel a débouté...

lire plus

Jurisprudence rendue en droit du Travail

Inaptitude au travail : attention au libellé de l’avis d’inaptitude Lorsque le médecin du travail coche, sur le formulaire d’avis d’inaptitude la case mentionnant que : «  l’état de santé fait obstacle à tout reclassement dans un emploi, « tout en ajoutant que l’inaptitude fait obstacle sur le site à tout reclassement dans un emploi, l’employeur reste tenu à une obligation de...

lire plus

Point d’actualité en Droit du Travail

Le Décret du 28 décembre 2023 qui est entré en vigueur le 1er janvier 2024 et pris en application de la Loi du marché du travail du 21 décembre 2022 prévoit une nouvelle procédure à respecter par l’employeur en cas de refus par le salariée de conclure un CDI à l’issue d’un CDD ou d’un contrat d’intérim. Depuis le 1er janvier 2024, de nouvelles formalités sont mises à la charge de l’employeur....

lire plus